Accueil > Artistes > Henri Gabriel

Henri Gabriel

Henri GABRIEL, de son vrai nom Henri-Jean Brouwers, est né à Anderlecht en 1918. Ingénieur de formation, c’est à quarante ans qu’il s’oriente vers les arts plastiques.
Il découvre Calder à l’Expo 58. Autodidacte, Il opte pour un matériau inédit, le papier buvard qu’il découpe, perfore et superpose pour lui donner différents niveaux de profondeur. Ses œuvres, basées sur des formes géométriques, donnent une impression de relief grâce à la lumière naturelle.
Le travail de Gabriel évolue de l’abstraction géométrique vers l’Op Art. Il expose à la galerie Saint-Laurent ses premières œuvres optiques. À partir de 1964, ses mobiles « optico-spatiaux » en aluminium poli et plexiglas constitués de formes géométriques simples, interagissent avec la lumière, le mouvement et l'espace. Ils sont souvent suspendus au plafond par un fil de nylon et mis en mouvement par la main du spectateur. Le vide est mis en valeur comme matériau à part entière.
Il produit également des bijoux, des vêtements et des tapisseries.

La démarche cinétique lui permet de conjuguer rigueur scientifique, poésie et émotions. En 1965, avec les artistes Emiel Bergen, Gilbert Decock, Victor Noël et Marcel-Henri Verdren, il fonde le groupe D4, dont le nom fait référence aux quatre dimensions, optique, espace, lumière et mouvement. Avec l'arrivée, en 1966, de Jo Delahaut, le groupe change de nom et opte pour le terme évocateur de Geoform, définissant d'emblée l'orientation plastique choisie. Il sera coéditeur de la revue d’art américaine Leonardo.

Henri Gabriel est un représentant émérite de l'art optique et cinétique en Belgique. Il décède à Anderlecht en 1994.

6b994fcd736f57f26ed9d53a4c276bc0xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx